Au porteur !


 

Création 2014

 

 


Déambulation pour un personnage seul… qui aimerait bien être deux de plus !


Les Porteurs de Monsieur l’ont laissé par terre. “On fait grève, Monsieur”… Et ils sont Partis. Monsieur est fatigué de se Porter tout seul dans sa chaise à Porteurs sans Porteurs. Monsieur trouve cela insup…Portable. Alors il interpelle ceux qui passent à sa Portée sur un Marché Porteur où ses pas l’ont Porté : un Porteur de projet, un Porteur de parole, une Mère Porteuse, un Mûr Porteur

Sa devise : « Crever gros… Crever maigre… La différence est pour les porteurs. »
Francis Blanche (Extrait du recueil de poèmes Mon oursin et moi)

Monsieur ne dit jamais rien. À personne. Sa déambulation intrigue d’autant plus qu’il ne s’adresse à ses porteurs potentiels et occasionnels (le public) que par petites pancartes (sortes de post-it qu’il distribue çà et là) et par gestes univoques. Il exhorte, remercie, achète, vend, négocie… Et corrompt sans avoir besoin de parler. Toujours harnaché dans sa chaise à porteurs, il peut s’asseoir, se lever, marcher et même courir à travers les rues et les places.